Occlusion intestinale – Généralités

FacebookTwitterPartager/Marquer

Quelques aspects de l’occlusion intestinale

L’occlusion intestinale (ou obstruction intestinale) est une obstruction qui empêche le passage du contenu du tube digestif à travers l’intestin. Le problème à l’origine du blocage peut être à l’intérieur ou à l’extérieur de l’intestin. Une tumeur ou une enflure peut remplir et bloquer le passage à l’intérieur de l’intestin. En dehors de l’intestin, il est possible qu’un organe voisin ou une zone de tissu pince, comprime ou déforme un segment de l’intestin.Une occlusion intestinale peut se produire dans l’intestin grêle (petit intestin) ou dans le gros intestin (côlon). En outre, une occlusion intestinale peut être totale ou partielle, selon que des contenus intestinaux peuvent passer à travers la zone obstruée.

occlusion intestinale

occlusion intestinale

Dans l’intestin grêle, les causes les plus fréquentes d’occlusion intestinale sont les suivantes:

Les adhérences : tissus fibreux cicatrisés qui se développent à l’extérieur de l’intestin lésé. Les chirurgies gynécologique et celles liées à l’appendice ou au côlon sont particulièrement susceptibles d’entraîner des adhérences. Il peut y avoir des adhérences sans la manifestation de symptômes. En raison du mouvement de l’intestin, il est fréquent que ces tissus cicatriciels s’étirent au fil du temps. Une zone d’adhérences peut provoquer une obstruction de l’intestin grêle notamment quand l’adhérence s’étire et prend la forme d’une bande de strangulation, en pinçant une partie de l’intestin grêle. Les adhérences peuvent également se lier aux boucles voisines de l’intestin, puis se resserrer en tirant sur l’intestin de façon anormale, ce qui limite l’écoulement du contenu intestinal. Les adhérences sont la cause la plus fréquente d’obstruction de l’intestin grêle aux États-Unis, ce qui représente 50% à 70% de tous les cas.

Hernie – S’il y a une faiblesse structurelle dans les muscles et les fibres qui font partie de la paroi de l’abdomen, une partie de l’intestin grêle peut faire saillie à travers cette zone affaiblie, et apparaître comme une bosse sous la peau. Ce segment saillant de l’intestin est appelé une hernie. La section de l’intestin grêle qui devient une hernie peut s’obstruer si elle est coincée ou pincée fermement à l’endroit où elle pousse à travers la paroi abdominale. Dans les cas extrêmes, l’intestin peut également pincer ou « étrangler », ce qui signifie que l’approvisionnement en sang est coupé. Les hernies sont la deuxième cause la plus fréquente d’obstruction de l’intestin grêle aux États-Unis, ce qui représente environ 25% de tous les cas. En règle générale, les hernies apparaissent comme des bosses près du nombril (hernie ombilicale), entre le nombril et le sternum (hernie ventrale), sur le site d’une incision chirurgicale guérie (éventration), près de l’aine (hernie inguinale), ou à l’avant du haut de la cuisse (hernie fémorale).

Les tumeurs. Les tumeurs cancéreuses peuvent provoquer une occlusion de l’intestin grêle soit en appuyant sur l’extérieur de l’intestin et en pinçant sa fermeture, soit en se développant dans la paroi de l’intestin et en bloquant son passage interne. Les cancers représentent un petit pourcentage de toutes les obstructions de l’intestin grêle. Dans la plupart des cas, la tumeur ne commence pas dans l’intestin grêle lui-même. Le plus souvent, il s’agit d’un cancer qui s’est propagé (métastases) à l’intestin grêle à partir d’un autre site : dans le côlon, l’appareil reproducteur féminin, le sein, le poumon ou la peau.

Dans le gros intestin, les causes les plus fréquentes d’occlusion intestinale sont les suivantes:

Le cancer colorectal – Environ la moitié de toutes les obstructions du gros intestin sont causées par le cancer colorectal. Habituellement, les patients souffrent de constipation intermittente pendant un certain temps avant que l’intestin devient finalement obstrué.

Volvulus – Le volvulus est une torsion anormale d’un segment de l’intestin sur lui-même. Ce mouvement de torsion produit généralement un circuit fermé de l’intestin avec une base pincée, ce qui conduit à une obstruction intestinale. Dans les pays occidentaux, le volvulus est plus fréquent chez les personnes de plus de 65 ans, et ces patients ont souvent des antécédents de constipation chronique (de longue durée).

La maladie diverticulaire – Dans le gros intestin, les diverticules sont de petits ballons en forme de poches qui dépassent de la paroi de l’intestin. Si les diverticules s’infectent, il s’agit d’une diverticulite. Au cours de la guérison de l’infection, les cicatrices peuvent se former dans la paroi du côlon. Une cicatrice qui entoure le côlon est appelée une sténose du côlon. En vieillissant la sténose se resserre, il peut réduire progressivement l’intestin, causant un côlon obstrué.

Durée de l’occlusion intestinale

Des symptômes d’obstruction de l’intestin grêle et du gros intestin peuvent s’aggraver en l’espace de quelques heures. Certains patients ressentent de légers symptômes pendant plusieurs semaines, voire des mois avant de consulter un médecin. Une fois que le diagnostic est posé, un séjour à l’hôpital est nécessaire et peut durer plusieurs jours. Avec le succès du traitement, l’occlusion intestinale est soulagée.

Traitements de l’occlusion intestinale

Si vous avez une occlusion intestinale, vous serez soignés à l’hôpital. Un tube flexible lubrifié nasogastrique (SNG) peut être inséré par le nez dans l’estomac pour aider à éliminer l’excès de gaz de l’estomac et des intestins. Vous recevrez des fluides par voie intraveineuse car vous ne serez pas autorisé à manger ni à boire.
L’obstruction partielle de l’intestin grêle s’améliore souvent en quelques jours. Vous devrez suivre un régime liquide complet pendant une journée ou plus et manger des aliments solides qui sont faciles à digérer. Une occlusion intestinale nécessite souvent une intervention chirurgicale pour corriger ou éliminer la cause de l’obstruction (tumeur, adhérences, sténose), réparer la hernie, ou fixer le segment de l’intestin au risque de volvulus répétés. Au cours de cette opération, un segment d’intestin endommagé peut également être enlevé.
Vous pouvez éventuellement avoir besoin d’une intervention chirurgicale pour corriger la cause de l’obstruction ou prévenir de futurs épisodes, mais la chirurgie n’est pas forcément nécessaire.

Quand consulter ?

Appelez votre médecin immédiatement si vous avez des symptômes d’occlusion intestinale.

Pronostic

Le pronostic vital dépend de la cause de l’occlusion intestinale, de l’âge, de la présence d’autres maladies (en particulier cardiaques, pulmonaires ou des problèmes rénaux), de la durée du traitement si l’obstruction n’est pas associée au cancer. Le pronostic vital peut être très bon surtout chez les personnes en bonne santé.